La désobéissance

Et si la désobéissance était le début de la paix ? Désobéir, décider, au risque de mettre sa vie en danger. Et si c’était dans le danger, justement , que se trouvait le salut ? La dignité de soi, les retrouvailles avec soi-même ? Tel un enfant laissé seul avec la désobéissance et la dissipation, une bosse par ici, une déchirure à la culotte de l’autre. De toute manière, pour qui a lu l’Histoire, la désobéissance est la vertu originelle de l’homme. Elles ont permis le progrès. Elles ? La désobéissance et la rébellion.

Aussi ce que fait un homme c’est comme si tous les hommes le faisaient. Il n’est donc pas injuste qu’une désobéissance dans un jardin ait pu contaminer l’humanité ; il n’est donc pas injuste que le crucifiement d’un seul juif ait suffit à la sauver. Admettons aussi qu’une trop grande liberté, « un fais ce que tu veux » commode, met la jeunesse dans l’impossibilité de désobéir, alors que rien d’audacieux n’existe sans la désobéissance à des règles.

Cessons d’être des moutons de Panurge.  On a tous appris à vivre dans ce monde, la tête blindée dès la naissance. Sans avoir eu même le choix de savoir pourquoi on était là ! Quant à l’obéissance , triste réalité, bien ancrée! Un tel mot peut rimer avec « désobéissance « . À toi d’en faire ton expérience !

Moi je dit : « soumission « ou « rébellion « !!!

L’atout majeur de ce monde c’est la manipulation par les sentiments du coeur.  Et pire encore… La souffrance éduquée par la peur! Alimentée par un homme qui dirige toute une population ! Un triste avenir si je puis dire… Obéir ou désobéir ?  Plutôt mourir ! Conscience ou souffrance ? Je choisis la méfiance avec l’intolérance d’y être confrontée ! Le pouvoir ou la rage de se revolter et de les faire tous tomber? Plaisir ou désir si vite fait! Liberté, Égalité, Fraternité ? Séquestration, manipulation d’un système à la c… qui ne voit que par le pognon! Influence sociale apeurée par une minorité bien cachée ! Notre espèce est orpheline de ses capacités.

La désobéissance ne doit en aucun cas être ou devenir accoutumance.  Mais une allégeance. Faisons alliance avec elle, par alternance avec l’obéissance. Simplement, ouvrons grand les yeux et ouvrons nos consciences pour se baigner dans l’ambiance des bienséances. À nous l’appartenance des choix qui en découlent, à nous l’assurance d’une vie meilleure pour notre descendance. Suffit l’autosuffisance, suffit la souffrance. Revenons au symbole de la Balance,  enjouons la Justice et la bienveillance.

L’Etat doit regagner notre confiance. En tout état de connaissance de nos envies de désobéissance, elle a les cartes en mains. Jusqu’à présent sa contre-performance nous a laissé sur notre faim. « Créance », est-ce encore possible ? Dans ce monde où triomphent toutes sortes de défaillances. Seules restent la défiance, la désespérance et nécessairement la désobéissance.

Prenons de la distance, soyons endurants, évitons l’exubérance et retrouvons par les mots la puissance.

 

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...