En t’attendant… ou pas ?

« Chaque voyage est le rêve d’une nouvelle naissance ». Lorsque le test s’est avéré « positif », mon cœur s’est arrêté de battre. « Le cerveau a la pensé, le ventre a la paternité et la maternité ». Mais comment est-ce possible ? Est-ce qu’à mon âge, je suis encore prête à pouponner ? « Je ne connais qu’un seul devoir, c’est celui d’aimer ». Aimer ? Oui, j’ai l’impression de déjà t’aimer. Les enfants sont des énigmes lumineuses. Et les enfants d’une mère sont comme des rêves. Aucun ne sont plus merveilleux que les siens. T. et A. vous faites déjà mon bonheur. Mais attendre un enfant de P., c’est comme un rêve. Une chose impossible qui se réalise. Et il faut dorénavant que je choisisse: te garder ou non ? Le mystère de l’incarnation se répète en chaque femme; tout enfant qui naît est un dieu qui se fait homme. Je ne suis pas seule à devoir prendre la décision. Toi, tu te trouves « trop vieux ». Ce qu’un père peut faire de plus important pour ses enfants, c’est d’aimer leur mère. L’acte de naissance est un acte d’amour entre la mère et l’enfant; jouissance douloureuse pour l’un et pour l’autre. « Naître c’est recevoir tout un univers en cadeau ». Suis-je prête à mettre au monde un petit être dans cette société, telle qu’elle se présente aujourd’hui ? Regardez une femme enceinte: vous croyez qu’elle traverse la rue ou qu’elle travaille ou même qu’elle vous parle. C’est faux. Elle pense à son bébé. Et oui ça commence par un baiser, ça finit par un bébé ! L’enfant commence en nous bien avant son commencement qui durent des années d’espoir et … il y a celui que l’on n’attendait pas. Qui vient par surprise. Qui vous coupe le souffle ! C’est le lieu de conception qui est le véritable lieu de naissance, car c’est là que tout commence. Et toi, tu as décidé de pointer ton nez dans un endroit plus qu’extravagant : entre deux visites à l’hôpital. Nos désirs sont les pressentiments des possibilités qui sont en nous. Est-ce qu’inconsciemment je te voulais ? Est-ce que je t’attendais ? Les hommes sont des coquilles et le ventre des femmes est la coquille qui contient tous les hommes. Vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot « miracle ». Aucune réforme de calendrier n’abrégera la durée de la grossesse, sauf ci celle-ci est interrompue. L’esprit a beau faire plus de chemin que le cœur, il ne va jamais si loin. Je ne sais pas si je veux cette interruption ! J’ai peur, peur de le regretter toute ma vie. Être en vie, c’est avoir envie. Tu es en moi, dans mes entrailles et tu pousses chaque jour un peu plus. Le cœur perçoit ce que l’œil ne voit pas. Pour chaque mère le soleil brille que sur son enfant. Aussi l’amour est profondément égoïste, tandis que la maternité tend à multiplier nos sentiments. Et Dieu sait, qu’ils se démultiplient. Toute interrogation est enceinte d’un sens philosophique. Le seul moment de sa vie où une femme souhaite avoir un an de plus, c’est quand elle est enceinte. Mais un bébé, c’est du travail à plein temps pour trois personnes. Personne ne vous dit, quand vous êtes enceinte, combien c’est accaparant d’être maman. Toutefois dès qu’elle est enceinte, la femme se découvre une raison de vivre primordiale, une justification d’existence, claire et sans équivoque. L’avenir ressemble à une femme enceinte; qui sait ce qu’elle mettra au jour ? Toi, tu désires par-dessus tout une fille. C’est ton rêve ! Tu lui as même choisi un prénom. Et si nous attendions une fille ?! Et si le hasard était de notre côté ? Voici peut-être ta dernière chance de devenir papa et qui sait ? D’une petite fille ? Je n’ai jamais eu affaire à un choix si cornélien. Nous avons une chance sur deux, si, bien sûr, on lui laisse une chance de se développer dans mon ventre. Comme la femme enceinte ne sait pas ce que son ventre prépare, nous ignorons quelles merveilles peuvent encore surgir du développement de la complexité cosmique. Une société, pas plus qu’une femme, ne peut demeurer indéfiniment enceinte : il faut qu’elle accouche ou qu’elle avorte.

Une Réponse à “En t’attendant… ou pas ?”

  1. Françoise dennilauler dit :

    Un enfant n’ est pas la solution aux problèmes de couples.
    Au contraire !

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...