Je maîtrise

... disait Jérémie Legrand à propos de sa conduite. On se sentait en confiance quand il était au volant. Je l’ai vu, il enserrait la courroie de ses mains, cuir contre cuir, il maintenait, lâchait puis rattrapait. 
Il l’avait payé cher son véhicule et il savait pourquoi. Il me vantait le sentiment de sécurité que lui procurait son habitacle en effectuant une queue de poisson à une Fiat Panda de 1995. S’il n’avait pas été le PDG d’une entreprise à gros bénéfices, il serait pilote de Formule 1, me dit-il en essayant de couvrir le son de son autoradio à écran tactile dont le set complet d’enceintes avant/arrière avec amplificateur rendait impossible tout échange. 
« Ma vie est un circuit dont je suis le bolide ultra-perfectionné », se glorifiait-il en s’admirant dans son rétroviseur. « Je vire, je double dès que je peux et j’arrive toujours premier sur la ligne d’arrivée. » 
Lorsque les autres démarraient, lui, il sabrait le champagne sur le podium, entouré par des créatures de rêves. De son poste de pilotage il gérait chaque contrepoint et les convertissait en victoires. Impressionnant. 
Il se sentait différent du reste du monde, convaincu que rien ne l’atteignait, que rien ne bougeait et que rien ne changeait. C’était lui qui tournait autour du Soleil, pas la Terre.
Le jour où il me récupéra sur l’aire de covoiturage du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines, il ne calcula pas que Guillaume Marchand aussi avait pris la route, que lui aussi roulait à 110 km/h, que lui aussi doublait dans les virages car il avait confiance en son habitacle.
Ce jour-là, Jérémie Legrand et Guillaume Marchand s’encastrèrent dans un miroir.

                                                Manu

Une Réponse à “Je maîtrise”

  1. emôréj dit :

    Très belle image, deux miroirs qui se rencontrent et volent en éclat.

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...