Tu es toi, juste toi.

Je me lève un matin. Tout est différent. Tout a changé. Je pleurs les premières heures, puis je me relève. Je me relève plus forte que jamais. Je me relève confiante et belle. Puis je réalise que je suis mieux sans toi, je suis mieux sans vous. Bordel, pourquoi ne l’avais-je pas réalisé avant l’aube ? Réalisé que je suis entière, que je n’ai besoin de personne, et surtout pas de toi homme qui me détruit. Pourquoi n’avais-je pas ouvert les yeux et compris que ma vie n’est pas cette putain d’errance à laquelle je m’y forçais ? Mais à cet instant, je me réanime, je vois, je vie. Je ne suis plus cette enfant que vous avez connue. Cette enfant en désamour qui cherchait du réconfort dans les premiers bras qui se tendaient vers elle. Dans des bras déguisés de personnes sans visages. Cette enfant qui a souffert et accepté de souffrir. Cette enfant qui attendait passivement que le temps passe. Aujourd’hui je dis stop ! Aujourd’hui, je vole. À toi qui me lis derrière ton écran, regarde-toi dans le miroir et ouvre les yeux. Regarde comme tu es magnifique, comme tu es si intelligente, si douce. S’ils ne t’aiment pas ? Ce n’est pas de ta faute, on ne peut aimer tout le monde. Et moi, moi qui suis passée par tous les maux de l’âme, je te dis qu’il est temps de t’aimer et de t’apprécier. Il est temps de prendre ta vie à pleine main, de te réveiller, de courir pour fuir et affronter la rage de la vie, cette vie qui t’anime. Tu n’as pas à subir tout cela, tu le sais ? Tu n’es pas qu’une demi personne, l’amour ne fait pas tout. Bien sûr que si tu peux vivre sans elle ou lui. Même si tu penses à cette minute que c’est elle ou bien lui, demain ce ne sera peut-être une autre personne. Et tu sais quoi ? Ce sera tant mieux ! Tant mieux pour toi qui t’épuises dans cet amour et cette relation défaillante. Tant mieux pour toi qui a de l’amour à offrir, beaucoup d’amour que tu ne peux laisser ternir comme si c’était la dernière flamme dans ce cercle terrible. Je t’en prie, réveille-toi, tu fais « le tout ». Le tout de ton être, tu es maîtresse de ta vie. Cette personne ne détient pas les clefs de ton cœur, tu es toi. Juste toi.

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...