Lorsque le passé rejoint l’avenir

Mon bel Amour parviendras-tu à entendre ma souffrance?

saisir par tous les sens le mal être qui m’habite ?

Rien ne laissait présager une fin si abrupte qui ne faisait plus de toi mon appartenance.

Viens vers moi mon si cher Amant et joue avec mon coeur anthracite.

Ici résident les cendres de notre belle histoire dont on ne peut expliquer les circonstances

Nie m’aimer encore ou cesse de me traiter comme un parasite.

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...