Celui qui passe à côté de sa vie

Celui qui passe à côté de la plus belle histoires de sa vie n’aura que l’âge de ses regrets et tous les soupirs du monde ne sauraient bercer son âme.  Souffle, souffle, vent d’hiver; tu n’es pas si cruel que l’ingratitude de l’homme. Car il existe une zone de flou artistique entre le célibat dépressif et le mariage ennuyeux: baptisons-la « bonheur ». Ce qui trompe l’homme, c’est  son interprétation erronée des apparences. En apparence c’est du solide mais finalement n’est plus que fragile. Si je laisse la passion pénétrer dans mon corps, la douleur viendra rapidement à sa suite. On se sépare deux foix, une première fois quand l’amour est mort, une seconde quand un sentiment renaît. Et sachant que l’amour est cettte merveilleuse chance qu’un autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même. Pourtant il suffit d’un tres petit degré d’espérance pour causer la naissance de l’amour. Tout en sachant que la connaissance tue l’action, pour agir il faut que les yeux se voilent d’un bandeau d’illusion. Regarde plus loin que la réalité et projette-toi dans l’imagination d’une vie pleine de passion. Sache que mes erreurs font ma force! Non, je n’en suis pas fière, je ne les revendique pas, mais elles existent bel et bien. Le bon vieux temps ! C’était agréable de regarder le temps se dire non, pas encore aujourd’hui  et puis, savoir qu’on n’est pas pressé et que tous les moments de la vie sont bons à vivre même ceux pendant lesquels on n’a rien et qu’on attend d’avoir, même  quand on a quelque chose à faire et que c’est pressé. Si une femme t’aimait Pascal, si une femme t’aimait profondément, et si tu avais la présence d’esprit de mesurer l’étendue de ce privilège, aucune divinité ne t’arriverait à la cheville…Cours la rejoindre… Un jour, sans doute, on pourrait rattraper une comète  mais vient à laisser filer la « vraie » chance de ta vie, toutes les gloires ne sauraient l’en consoler. On peut tout te prendre; tes biens, tes plus belles années, l’ensemble de tes joies, et l’ensemble de tes mérites, jusqu’à ta dernière chemise… il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on t’a confisqué.  Du coup, vis chaque matin comme s’il était le premier et laisse au passé ses remords et méfaits . Du coup, vis chaque soir comme s’il était le dernier car nul ne sait de quoi demain sera fait. Rattrape-la! Qui sommes-nous au juste ? Ce que nous avons été ou bien ce que nous aurions aimé être ? Le tort que nous avons causé ou bien celui que nous avons subi ? Les rendez-vous que nous avons ratés ou les rencontres fortuites qui ont dévié le cours dd notre destin ? Les coulisses qui nous ont préservés de la vanité ou bien les feux de la rampe qui nous ont servi de bûchers ? Nous sommes tout cela en meme temps, toute la vie qui a été la nôtre  avec ses hauts et ses bas, ses prouesses et ses vicissitudes ; nous sommes aussi l’ensemble des fantômes qui nous hantent…nous sommes plusieurs personnages en un, si convaincants dans les différents rôles que nous avons assumés qu’il nous est impossible de savoir lequel nous avons été vraiment, lequel nous sommes devenus, lequel nous survivra. Alors rattrape-la! Tes yeux lui manquent et elle devient aveugle dès que tu regardes ailleurs. Tous les jours elle meurt quand parmi les vivants elle ne te voit nulle part. Qu’est-ce que vivre mon amour quand toute chose en ce monde lui raconte ton absence. Pour cela rattrape-la !

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...