Ah! Ces chipies!

La jalousie des femmes est incommensurable, surtout lorsqu’elles restent entre elles. Si elles savaient au moins que l’on a toujours la possibilité de se défendre contre la haine, la médisance, la jalousie. On ne peut rien contre les bons sentiments. Ils paralysent les forces vives comme la glu colle les pattes des mouches trop aventureuses.  Si vous voulez connaître la lie des sentiments humains, penchez-vous sur les sentiments que nourrissent les femmes envers les autres femmes: vous frissonnerez d’horreur devant tant d’hypocrisie, de jalousie, de méchanceté, de bassesse.  L’hypocrisie fait les amis, la franchise engendre la haine. Cindy, j’espère que tu te reconnais dans ce portrait! Lorsque la franchise sert de tremplin à la bêtise, on se surprend à regretter l’hypocrisie.  La médisance  et la calomnie sont filles de la jalousie. Ne vous fiez pas entièrement à ce que les gens disent de vous. Vos ennemies vous méditent par jalousie, des amis vous louent par flatterie. Les deux peuvent vous tromper. Une femme irritée est comme une source remuée, bourbeuse, désagréable, trouble  dénuée de beauté ; et tant qu’elles sont ainsi, nulles, si altérées, si prises de soif qu’il puisse être, ne daignera y tremper sa lèvre ni en prendre une gorgée. Quand deux feux violents se rencontrent, ils consument l’objet qui alimente leur furie. Alors écoute… je n’aime pas faire la morale, mais je vais te donner un conseil qui te servira à jamais. Dans la vie tu rencontreras beaucoup de cons. S’ils te blessent, dis-toi que c’est la bêtise qui les poussent à te faire du mal. Ça t’évitera de répondre  à leur méchanceté. Car il n’y a rien de pire au monde que l’amertume et la vengeance. Reste toujours digne et intègre de toi-même. Comme on l’a déjà dit plus haut… si vous voulez connaître la lie des sentiments humains, ce n’est pas très joli! Cela dit toute méchanceté vient de faiblesse ; l’enfant est méchant que parce qu’il est faible; rendez-le fort, il sera bon. Les maladies qui proviennent de la méchanceté du coeur feminin sont : une indocilité sans modestie, la colère facile, le goût de médire, la jalousie, l’intelligence courte. En effet, j’ai la faiblesse de penser qu’en général, la méchanceté n’est pas une preuve d’intelligence. Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse. Ce qui est drôle est de comparer : la méchanceté d’un homme fait de lui un démon, la méchanceté d’une femme fait d’elle un enfer. Le pire (et croyez-moi, c’est du vécu!) la méchanceté, pour se faire encore pire, prend le masque de la bonté.  Bien que tout vice verse dans le coeur humain le poison de l’adversaire, c’est l’envie qui permet au serpent de cracher son venin le plus secret et de vomir la peste de sa méchanceté pour la faire partager. Mais la méchanceté boit elle-même la plus grande partie de son venin. Et de rajouter que la méchanceté dévoile celui qui a tort. Le comble de la méchanceté est de haïr les gens de bien (et cela aussi j’en sais quelque chose ). Le coeur le plus endurci et l’ignorance la plus crasse doivent disparaître devant le soleil levant de la souffrance patiente et sans méchanceté . Il y a toujours une certaine méchanceté à rire de quelqu’un et la méchanceté est bien le signe le plus évident d’impuissance que je connaisse. Même le Marquis de Sade proclamait qu’ « il n’y a dautre enfer pour l’homme que la bêtise ou la méchanceté de ses semblables « . Oui, la méchanceté et la bêtise humaine est une arme redoutable que les faibles utilisent pour se sentir supérieurs. Selon Machiavel,  » le temps n’attend pas, la bonté est impuissante, la fortune inconstante et la méchanceté insatiable « . La méchanceté  comme le vice, est un mal que l’on donne sans plaisir, croyant se faire plaisir. Celui qui, à tort, se croit parfait, prend pour une injustice chaque conséquence de sa méchanceté.  Finalement, cessons d’être gentils, c’est la méchanceté même et vice versa. Il faut ajouter que c’est une erreur de la méchanceté humaine de louer toujours le passé  et de dédaigner le présent.  De toute facon, elle ne mène à rien de bon, et même  demander « pardon » Cindy n’y changera rien. La violence ne fait pas de distinction, elle frappe tout le monde. Les riches, les pauvres, les malades et les bien portants. Aussi froide et pénétrante que le vent d’hiver qui souffle de l’Hudson, elle vous transit jusqu’aux os et vous laisse grelottant sans espoir de réconfort. On dit que le coupable ne connaît pas le repos, mais l’innocent le connaît-il? Le combat du bien contre le mal ne s’arrête jamais car le mal survit toujours par la méchanceté des hommes et des femmes.

 

Spéciale dédicace à Cindy et à Anjy qui se reconnaîtront !

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...