La vengeance est-elle la bonne solution ?

Avoue-le la vengeance serre le cœur autant que la mâchoire! L’amour passe, paraît-il, mais la vengeance! Ah! Le temps le rend plus belle et plus terrible. Mais elle est aussi signe d’une souffrance pour l’amour perdu que nous avons tous connu. Combien de fois en trois années , je me suis répétée que si un jour ton cœur me quitte, j’arracherais celui de celle qui me l’a volé et je le découperais jusqu’à ce qu’elle en meurt! Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l’homme. Selon Martin Luther King :  » la race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour. »Toutes les fois où je déprime en voyant ce qui se passe dans le monde, je pense à la zone d’arrivée des passagers de l’aéroport de Londres; de l’avis général nous vivons dans un monde de haine et de cupidité. Je ne suis pas d’accord. J’ai plutôt le sentiment que l’amour est présent partout; il n’y a pas toujours de quoi en faire un roman mais il est bien là: père et fils, mère et fille, mari et femme, copains, copines, vieux amis….. Quand deux avions ont frappé les Tours Jumelles, à ma connaissance aucun des appels téléphoniques de ces gens qui allaient mourir ne contenaient de message de haine ou de vengeance. C’étaient tous des messages d’amour. Si vous cherchez bien, j’ai la désagréable impression que vous constaterez qu’en définitive, nous sommes cernés par l’amour. La vengeance est le pire ennemi de l’amour. En outre, la vengeance pouvant tenir lieu de raison de vivre, ce serait la moindre des choses que de remercier ceux qui en sont la cause. Alors un grand merci à P. ! Il y a plus de gloire à pardonner qu’il n’y a de plaisir à se venger : le pardon est la marque d’un grand cœur et d’un esprit bien fait, la vengeance est la marque d’un cœur haineux  et d’un esprit violent . Répondez par la bonté et l’indifférence au mal que l’on vous a fait et laissez à la vie le soin de vous venger. Elle ne rate jamais le coupable et le fait beaucoup mieux que vous ne pourrez  jamais le faire. Aussi la crainte et la faiblesse font que bien des hommes n’osent manifester au-dehors leur haine et leur vengeance: ils nourrissent ces funestes sentiments toute leur vie dans le fond de leur âme; et ce n’est, dans leurs derniers moments, qui en perpétuent les effets longtemps même après leur mort, qu’on vient à les connaître. De tels hommes annoncent par là qu’ils s’estiment bien peu eux-mêmes, puisqu’une pareille conduite ne peut que flétrir leur mémoire et les rendre odieux à la postérité.

Lisez ce petit poème:

A toi,
Adieu,
Tu m’as ouvert les yeux
Sur ta véritable personnalité.
Tu m’as véritablement déçue, tu m’as faite tomber de haut.
Je croyais qu’après tant d’années,
Entre nous, ça ne prendrait pas une telle tournure,
C’était trop beau…
Ces moments passés,
Où les rires,
On ne connaissait que ça,
On ne pouvait plus s’arrêter,
Quand j’y repense, ça me donne envie de vomir !
Je t’en veux,
Tu m’as touchée en plein cœur,
Tu étais pour moi source de bonheur,
Tu n’es plus que source de chagrin, de déception.
Je te tire mon chapeau,
En tant que traître, en tant que démon.
Je te hais
Et ce sentiments, ne changera jamais.
Adieu,
Mes yeux,
Se sont fermés,
Il ne te voient plus

Voilà ce que je ressens encore aujourd’hui, mais je fais un travail sur moi-même…. Pour te dire « Adieu ».

Un adieu vaut mieux qu’une vengeance. Le destin se chargera du reste. Rendre le mal pour le mal est une vengeance vulgaire qui nous fait descendre au niveau de ceux qui nous ont offensés et qui les venge eux-mêmes. La plus cruelle manière de se venger, c’est de se montrer supérieur à l’offenseur par la générosité, par le pardon, par des services rendus. Cette vengeance est celle des grands orgueils et des âmes élevées. Aussi La loi qui nous interdit la vengeance, qui nous ordonne de réprimer nos haines et nos emportements, est donc une loi aussi aimable et aussi admirable qu’elle est juste et nécessaire. Que deviendrait la société, s’il était permis à chacun de ses membres de satisfaire ses ressentiments ? Les villes et les campagnes ne seraient-elles pas bientôt un vaste théâtre de troubles, d’horreur et de sang ? Tout ne serait-il pas en proie aux meurtres, aux incendies, au carnage ? Et l’univers ne deviendrait-il pas comme un champ de bataille, où des ennemis acharnés se précipiteraient les uns sur les autres pour s’entr’égorger. Et à mes chères enfants, je leur dirai à chacun ces mots : « Écoute… Je n’aime pas faire la morale, mais je vais te donner un conseil qui te servira à jamais. Dans la vie tu rencontreras beaucoup de cons. S’ils te blessent, dis-toi que c’est la bêtise qui les pousse à te faire du mal. Ça t’évitera de répondre à leur méchanceté. Car il n’y a rien de pire au monde que l’amertume et la vengeance. Reste toujours digne et intègre à toi-même. »

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...