Timéo ou « honorer les Dieux »/Albane ou le début du printemps…

Aucune somme d’argent et aucun succès ne vaut plus que le temps passé auprès de vous mes deux trésors. Notre amour se résume à cela: trois personnes qui s’adorent et se le répètent, à chaque instant, par de petites attentions, des taquineries, une voix tendre… Vous êtes à mes yeux le centre autour duquel tout gravite et tout brille. Car un ami peut vous aimer pour votre intelligence, un amant pour votre charme, mais une mère et ses enfants s’aiment sans raison parce que ils sont nés en elle, et sont des morceau de sa chair. Ce que j’aime mes amours c’est vous chérir tous les jours et toutes les nuits, vous prendre dans mes bras, vous dire « je t’aime », je vous aime, vous êtes tout pour moi, sans vous je n’existe pas, voilà l’unique but d’une vie.

Je suis si fière de vous Timéo et Albane. La fierté filiale peut aussi à servir une conscience. Et un caractère. Même si ma Pépette, tu as déjà du haut de tes 7 ans une âme, de l’assurance, un état d’esprit et de la personnalité. Timéo, quant à toi, même si tu es un peu réservé, néanmoins ton naturel, ton intelligence, ton don pour le foot et ton inflexibilité me donnent des leçons de vie.

Comment vous remercier pour la plénitude de mon coeur de maman, la complaisance de mon âme dues à votre affection, votre amour sincère et innocent qui remplissent ma vie. Vous êtes mon noble but, ma grande passion, mes œuvres sacrée, une haute espérance, un devoir solennellement accepté, une foi pure et profonde, deux objets de dévouement dignes d’absorber mes jours, mes vœux et me forces. Selon Confucius, « Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et le respect envers les supérieurs sont la racine de la vertu. » L’amour filiale est une embardée, un vol plané, et la plupart de ceux qui ont un peu de jugeote sait qu’il évolue au fil du temps. Selon l’énergie qu’on lui consacre, on le garde, on s’y accroche.

Alain disait : « L’amour et l’art touchent les sens de tout être… Ils affectent notre conscience dans le provisoire comme dans l’éternel ». Versez la lumière  d’un amour sans limites sur mes amours, Timéo et Albane. L’amour et un chemin secret, bordé de roses, que le coeur emprunte pour vous rejoindre mes trésors. Grâce à vous, je possède un don d’amour. Je me sens dépouillée, neutralisée, figée dans l’éclat intérieur de vos deux petits coeurs. Je me sens parfois perdue, voyez-vous, je suis noyée, inondée d’amour; je ne sais plus si je vis, si je mange, si je respire, si je parle; je sais que je vous adore.

Mes bébés, vous que j’ai portés, que j’ai mi au monde, savez-vous tout l’amour que vous me procurez ? Cet amour particulier qui est une mer sans rivage, une nuit sans aurore, une maladie sans médecin, une calamité sans patience, un désespoir sans apaisement…. Car si l’amour est en apparence une ivresse, il est intérieurement une lucidité. Vous, qui me donnez sans cesse des actes d’amour, êtes mon Grand Amour, une sorte d’habitude dont on raffole. Un accident régulièrement sublime.

Un grand amour ne suffit pas à attaquer les êtres que l’on aime si l’on ne sait en même temps remplir toute la vie des enfants d’une richesse sans cesse renouvelée. Si je vous ai donné la vie, ce n’est pas pour vous garder toujours auprès de moi. Toutefois, dans mon coeur, vous aurez toujours une place particulière, privilégiée. Oui, je vous laisserai grandir, je vous accompagnerai et serai toujours présente lorsque le besoin s’en fera sentir. Le véritable amour se manifeste uniquement par l’abnégation absolue de soi et l’anéantissement dans l’objet aimé, vous mes bébés.

Les jours où je suis devenue « maman » fut les deux plus beaux jours de ma vie!

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...