Comprendre, analyser, c’est pour l’artiste et se détruire

Est-ce possible de détruire autrui sans détruire au moins une partie de soi ? Il y a peu, Estelle vantait tes louanges.  Aujourd’hui tu auras droit à une diatribe  en bonne et due forme. Maintenant qu’elle en a la force,  elle va s’offrir ce petit plaisir ! « Il existe dans le coeur humain un désir de tout détruire.  Détruire,  c’est affirmer que l’on existe envers et contre tout » affirmait Niki de Saint Phalle. Pour exister,  tu existes!! Estelle savait déjà à quel point tu étais lâche,  mais tu n’es pas doué non plus en matière sociale.  Ta grande difficulté est de détruire. Tu y es admirablement parvenu : Estelle n’existe plus. Selon Euripide,  « si Dieu décide de détruire,  il commence par rendre fou ». Folle d’amour pour toi,  elle était. Folle tout court, elle y est… grâce à toi. On dit que les méchants haïssent et envient,  c’est leur manière d’admirer.  Et puisqu’elle en a la force,  Estelle prendra la plume telle une arme pour exprimer toute son indignation.  Comment peut on abandonner une personne que l’on dit aimer par un simple « SMS »? Eh bien,  si vous l’ignorez,  demandez le à Yohann L. ! A cause de sa lâcheté,  Estelle a failli passer de vie à trépas. Le mal édifie le juste, le bien scandalisé le méchant.  Ce méchant qui avait regardé Estelle droit dans les yeux,  lui avouant son amour et son attachement en lui faisant des « confidences très personnelles « … puis de la jeter de sa vie en quelques mots ! De son côté,   » elle l’aimait d’un amour sans nom, sans explications,  comme une rivière qui ne peut pas expliquer son parcours  (…) elle ne sera jamais à lui, il ne sera jamais à elle, pourtant, elle,  pouvait dire : »je t’aime, je t’aime,  je t’aimais « . Nonobstant aucune explication ne vient égayer la décision du pleutre.  L’art serait, malgré la plus parfaite explication,  de réserver encore de la surprise.  En outre, monsieur est un menteur : il invente des rumeurs d’un certain « Roger » qui n’a jamais existé ! Est-ce là un manque d’éducation ? « Ne frappez pas trop fort votre enfant,  mais surtout frappez juste ». Il faut donner le pli à l’arbre tandis qu’il est jeune.  Quel exploit de la gent masculine!

« -N’ai-je jamais tenu mes promesses ? » Lui clamait-il !

Il est aisé de faire des promesses,  mais difficile de les tenir Yohann.  Selon un proverbe chinois : »mieux vaut mécontenter par cent refus que de manquer à une seule promesse « 

« -Je suis amoureux de toi et dorénavant nous allons faire des projets ensemble  » chantait le guignol.  Et de rajouter :

« -Tu sais, tu m’as beaucoup manqué « .

Mais enfin,Yohann,  avec qui vas-tu profiter de la fameuse box offerte pour Noël par amour par Estelle ? Elle ne fut qu’un objet que tu as avidement  utilisé  et les fameux projets ne sont que sables mouvants. Tu l’as vidée et une fois le citron débarrassé de son jus, pas le courage d’en goûter la pulpe et d’en découvrir l’écorce. Direction d’Estelle : la déchetterie. Mais enfin, Yohann,  elle est une femme,  une femme à qui tu as demandé de « te porter sur ses épaules « !

Comme je te plains aujourd’hui ! Tu es un dégonflé et non un homme.  Tu es petit, tout petit et ton père (paix à son âme) ne doit certainement pas être fier de toi ! Ne t’enorgueillis jamais de quoi que ce soit : la fierté est la fille de l’ignorance.

Sache qu’à la lecture du message assassin,  Estelle n’eut le temps de la réflexion.  Usée par tant de couardise,  de dédain,  de violence,  elle vida sa pharmacie.  De nuit, quand le feu est dans le vieux bois,  on ne peut plus l’éteindre. Faute d’alimenter le feu,  tout comme l’amour,  il s’éteint.  Ils n’avaient qu’un flambeau,  qu’ils se gardent de l’éteindre. Mais au-delà de trois abolitions,  le feu devient cendre.Cinq jours passés aux Urgences,  celle-ci (entièrement consumée) se voit placée dans une institution loin de chez elle et de ses proches. Certes son geste fut grave et elle ne sait si elle va s’en relever. Aujourd’hui la colère, l’ire, la rancœur remplacent le chagrin de la perte violente. On disait d’elle le jour-même qu’elle était aussi fragile « que du cristal déjà rafistolé « . Elle en plaisanta,  puis elle chut et éclata en morceaux. Le jugement était des plus justes. Et la plaie s’est réouverte,  béante. Chaque heure fait sa plaie et la dernière achève.

3 Réponses à “Comprendre, analyser, c’est pour l’artiste et se détruire”

  1. garga88 dit :

    Bonsoir. Je trouve vos textes très jolis. Peine de coeur peut-être ? Ou essais?

  2. garga88 dit :

    Magnifique, encore.

Laisser un commentaire

Territoiredelettres4c |
Territoiredelettres4a |
Francais34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jonasdjeser
| Avipalmus
| Anticipation et rétrofuturi...